Débuts en permaculture : Premières plantations

début plantations permaculture blog Souriez rose

Le terrain est préparé. Nous avons choisi de tester la culture sur butte en lasagnes, sous serre (pour protéger le jardin du chien et espérer avoir plus longtemps de légumes), que je vous invite à voir ou revoir ici : “Débuts en permaculture : Préparation du terrain”.

Les premières plantations de cette année seront : des pommes de terres, des carottes, des laitues anciennes, des radis, des tomates anciennes.
Pourquoi celles-ci ? Tout simplement parce que ce sont des cultures qui prennent facilement et qui sont une base classique de notre alimentation de saison, donc idéales pour débuter.

Notre butte forme un T (une rangée sur la longueur de la serre rejointe par une rangée sur la largeur au fond).
En premier lieu, j’ai décidé de planter des pommes de terres dans la rangée du fond. Je pensais la coupler de plants de poireaux, sauf que… Etant complètement novice, j’ai vidé le sachet de graines de poireaux dans une jardinière. Résultat, au début c’était super de découvrir plusieurs petites pousses pointer le bout de leur nez, mais plus les jours passaient et plus il y en avait !!
Au final, je pense qu’on pouvait compter au moins 150 pousses de poireaux !! Je ne pensais pas que les graines prenaient aussi facilement. Mes pousses se sont entremêlées, étouffées et mes poireaux n’ont pu évoluer. Il m’était impossible de les attraper un à un pour les déraciner tellement ils étaient fragiles.

plants de poireaux blog Souriez rose

Les pommes de terres seront donc finalement seules pour l’instant !
Pour créer un plant de pomme de terre, rien de plus simple !
Le moment idéal est au printemps, lorsque les lilas sont en fleurs. (ça tombe bien, nous en avons dans le jardin).
Vous gardez des pommes de terres de côté, bien sûr bio de préférence, que vous laissez germer (vous pouvez les mettre à la lumière du jour pour les faire germer plus vite).
Puis, vous les découpez en 2 à 4 morceaux en fonction de leur taille et vous les plantez en alternance à diverses profondeurs dans vos buttes. Celles-ci ayant été bien préparées au préalable, pas besoin d’eau à la plantation. Vous verrez rapidement des pousses comme celles-ci dessous sortir de terre.
Première satisfaction, le potager prend vie.

plants de pommes de terres blog Souriez rose

En ce qui concerne les tomates, j’ai tenté mes semis dans des petits pots bio-dégradables, à planter directement dans la terre avec les plans de tomates.
Pour débuter, j’ai mis 20 graines dans 20 petits pots avec du terreau. Elles ont toutes pris, plutôt à l’abris de la lumière et à une température moyenne de 20° (dans ma maison, derrière ma baie vitrée), je les ai bien arrosé au départ et n’ai pas réitéré l’arrosage tant que le terreau restait humide. Voici ce que cela a rapidement donné ci-dessous.

plants de tomates blog Souriez rose

Ceux-ci ont mis un peu de temps à grandir et se développer car au bout d’un moment si on ne leur donne (au contraire du début) pas assez de lumière et/ou d’arrosage, ils stagnent.
En tant que “permaculteurs” débutants, c’est vraiment agréable de surveiller chaque jour et d’être à “l’écoute” de ses petites plantations, sur le même principe que d’être à l’écoute de son corps finalement, ça s’acquiert. Si ça bloque quelque part, on essaye autrement et quel plaisir de voir que cela fonctionne, d’avoir appris par soi-même. Je crois que je me répète, mais l’expérience, c’est vraiment enrichissant !
Mes petits pieds faisant maintenant une dizaine de centimètres de hauteur, commençant à développer d’autres petites feuilles autour et sentant déjà bien bon, je me suis jetée à l’eau, ils ont intégré la serre.
Mes radis, carottes et salades vont ensuite rejoindre ce petit monde directement semés en alternance autour des pieds de tomates.
Il faut mettre les graines une à une légèrement sous la terre, en gros à 2 cm d’écart chacune.


Voici un petit aperçu des jeunes pousses de radis près d’un pied de tomates.

plants de radis et pied de tomates blog Souriez rose

J’ai écarté le paillage le temps de planter, puis recouvert ensuite les plantations d’un paillage moins épais qu’à l’origine pour que les plants puissent sortir. Le paillage arrosé dans sa globalité (et le système en lasagnes), permets de maintenir le sol humide plus longtemps et ainsi d’espacer les arrosages. La paille sert aussi à éviter en partie la pousse de mauvaises herbes.
Il faut veiller à ce que le sol reste humide mais pas trop pour ne pas apporter de moisissures. Et s’il est trop sec, les plants vont vous le montrer. En juste milieu, pour l’instant (nous sommes en juillet et il fait chaud sous la serre), je les arrose tous les 2 jours, le matin (et non pas le soir), afin qu’ils affrontent la journée au top.


Et voilà, je vous tiens au courant de la suite des aventures en permaculture prochainement !
J’espère avoir pu vous aider en tant que débutants et suis à votre écoute pour tous conseils en tant que confirmés ! 😉

About Author

Related posts

Comments ( 2 )

  • Mamanattachianteetsesloustics

    C’est agréable de faire son petit jardin et d’aller ramasser le moment venu.

    • Souriez_rose_Pep

      Tout à fait 🙂

Leave a Comment