Donner, oui, mais quelles sont les limites ?

donner blog Souriez rose

Ce sujet me vient car je vois de plus en plus de personnes s’interroger sur les limites du don de soi.
Un exemple : “J’adore conseiller les gens qui viennent me voir en message privé mais au bout d’un moment, j’ai l’impression qu’ils ont tendance à me manger le bras. Que dois-je faire ?” “Dois-je arrêter de leur répondre ?”, “Dois-je leur faire payer une prestation de service, suis-je en droit de le faire, après tout c’est mon job que je transmets généreusement gratuitement ?”, “Dois-je être moins gentille ?”, “Dois-je ignorer leurs demandes, mais j’ai envie de les aider en leur apportant mes connaissances ?”

Un autre exemple : “Mon enfant ne m’écoute pas, est-ce que je ne lui aurais pas trop donné et me serais faite manger ?”

Je vais vous donner une définition de “donner sainement“, extraite du “Petit cahier d’exercices de bienveillance envers soi-même” d’Anne Van Stappen.
Puis s’en suivra un petit exercice, auquel je vous invite à répondre en commentaire de cet article ou en commentaire sur les réseaux sociaux. Ainsi, je vous dirai si oui, vous “donnez sainement” ou s’il serait peut-être intéressant de changer de façon de voir les choses. Concernant les réponses, tout dépend du contexte aussi bien évidemment.
Vous allez voir, en réfléchissant, que vous vous retrouverez dans plusieurs de ces situations et vous direz peut-être de vous-même qu’il faudrait changer certaines habitudes, vous savez, du genre “Je donne pour avoir la paix” avec les enfants… Et pourtant vous avez sûrement conscience que ce n’est pas la solution… 😉
Donc si le sujet vous inspire, je serais ravie d’échanger dessus avec vous en privé !

QU’EST-CE QUE DONNER SAINEMENT ?

partage blog Souriez rose

🌹 (…) Donner sainement, c’est donner d’une façon telle qu’il en résultera de la joie et de la légèreté, pour le donneur comme pour le receveur. Dans ce genre de don, personne ne doit rien à personne !

“INDIQUEZ EN COMMENTAIRE LES PROPOSITIONS DANS LESQUELLES VOUS VOUS RETROUVEZ.
Je donne : 

1. Pour le goût de contribuer au bien-être d’autrui.
2. Pour être accepté(e).
3. Parce qu’on m’a appris à le faire.
4. Parce que j’aime faire plaisir.
5. Je ne sais pas pourquoi je donne, c’est plus fort que moi !
6. Pour le goût de contribuer à la qualité ou à la beauté de la vie.
7. Sans compter et je le regrette après.
8. En respectant mes limites.
9. Parce que je suis heureux(e) de voir la joie que j’engendre.
10. Parce que je ne sais pas dire non.
11. Sans attendre en retour.
12. Pour être indispensable.
13. Pour être apprécié(e).
14. Et j’oublie aussitôt que j’ai donné.
15. Pour recevoir en échange.
16. Pour avoir une place dans la “société”, dans ma famille, etc…
17. Pour être reconnu(e).
18. Pour avoir la paix.
19. Pour ne pas être en dette.”

Pour conclure, je dirais de faire attention à qui vous donnez. Essayer de vite cerner la personne, de ne pas trop donner au début et de vous assurer ensuite que celle-ci ne vous nuise pas au final.
A contrario, hors de question également que vous vous disiez que votre don est trop petit, chaque geste a de la valeur et nourrit les émotions. Une fleur cueillie et donnée par votre enfant témoigne de son amour.
Retenez que “donner sainement”, c’est avant tout un échange de positivité.

About Author

Related posts

Comments ( 6 )

  • Yasmine

    Je dirais un mélange du 1,3 et 4. Je donne uniquement si ça me fait plaisir et ravie si j’ai pu contribuer en même temps à apprendre quelque chose, mais aussi parce que ça fait parti de mon éducation. Mais oui je me suis demandée pourquoi donner gratuitement, avec tout le travail que ça demande. D’où ma démarche professionnelle

  • PRISCILLE VIGNERON

    . Pour le goût de contribuer au bien-être d’autrui.
    3. Parce qu’on m’a appris à le faire.
    4. Parce que j’aime faire plaisir.
    6. Pour le goût de contribuer à la qualité ou à la beauté de la vie.
    8. En respectant mes limites.
    9. Parce que je suis heureux(e) de voir la joie que j’engendre.
    11. Sans attendre en retour.
    15. Pour recevoir en échange. ( on recois toujours )
    18. Pour avoir la paix en moi
    19. Pour ne pas être en dette.”

  • Maman attachiante et ses loustics

    Hello pour repondre je dirais 2, 4, 10 et 13.

    • Souriez_rose_Pep

      Coucou !
      Merci pour ta participation ! Tu as une bonne réponse sur 7 dans le fait de donner sainement :D, je te conseillerais d’essayer le développement personnel. 🙂
      Il ne faut pas donner pour être accepté. 🙂 On donne par simple plaisir. D’où ta bonne réponse avec la 4.
      Le fait de ne pas savoir dire non est un problème très courant… Je suis moi-même tombée dans le piège récemment !! J’étais bourrée de remords. Il faut prendre confiance en soi et savoir s’imposer. Je ne referai pas la même erreur. Mais on apprend également de ses erreurs, il ne faut donc pas regretter les mauvaises expériences et aller de l’avant.
      Idem que le fait de sentir accepté, il ne faut pas donner pour se sentir apprécié.
      Je pense que tu as besoin de te sentir entourée, et pour cela il faut compter sur le naturel. On est comme on est. On nous aime ou on ne nous aime pas, mais on doit rester maître de soi.
      Je suis à ta disposition pour échanger sur le sujet !

  • discoveRin

    Joli article ! 🙂 Voici mes réponses :

    Je donne …
    1. Pour le goût de contribuer au bien-être d’autrui.
    3. Parce qu’on m’a appris à le faire.
    4. Parce que j’aime faire plaisir.
    6. Pour le goût de contribuer à la qualité ou à la beauté de la vie.
    8. En respectant mes limites.
    9. Parce que je suis heureux(e) de voir la joie que j’engendre.
    10. Parce que je ne sais pas dire non.
    11. Sans attendre en retour.
    13. Pour être apprécié(e).
    16. Pour avoir une place dans la “société”, dans ma famille, etc…
    19. Pour ne pas être en dette. (ça marche que pour les impôts ça !!)

    • Souriez_rose_Pep

      Merci !
      Alors, déjà bravo, tu as 6 bonnes réponses sur 7 à trouver, témoignant d’une manière saine de donner. 😉
      On ne devrait pas donner parce qu’on a appris à le faire, ce devrait être instinctif.
      Ensuite ne pas savoir dire non, c’est un point à travailler ! 🙂 On est libre de ses choix et on doit pouvoir imposer le NON.
      Il ne faut pas donner pour être apprécié. On nous apprécie ou on ne nous apprécie pas, ce serait comme acheter la personne et peut témoigner d’un manque de confiance en soi, tout comme le fait de ne pas savoir dire non.
      Idem pour la place dans la société.
      Pour la 19e, cela veut dire qu’en gros le fait de donner à quelqu’un donne meilleure conscience. “Comme je te donne régulièrement, ainsi je ne te devrais plus rien”.

Leave a Comment