Gérer son stress par des gestes simples

Gérer son stress Souriez rose naturopathie

PETITE APPARTE SUR LES EMOTIONS

Les émotions sont en nous. Il ne faut pas les retenir mais les accueillir et les aider à repartir en douceur.
De façon imagée on pourrait associer l’émotion à la respiration; l’émotion entre dans une bouffée d’inspiration et s’estompe tranquillement le long de l’expiration. Dans cet exemple imagé, l’inspiration est d’ailleurs souvent plus courte que l’expiration car l’émotion peut être soudaine et intense.
C’est à nous de trouver des façons de gérer nos émotions pour préserver notre bien-être. Il faut donc les accepter et composer. Petit à petit cela deviendra comme une habitude, vous travaillerez dessus naturellement. Vous pourrez toujours faire appel à un psychothérapeute si vous avez besoin d’être accompagné(e) dans votre démarche de meilleure connaissance de vous-même, mais vraiment le mot d’ordre c’est de se faire confiance et d’être à l’écoute de soi.

QU’EST-CE QUE LE STRESS ?

Il peut s’agir d’une réaction psychique face à un stimulus extérieur. Celui-ci peut être aussi bien négatif que positif.
Il peut s’agir également d’une réaction physiologique causée par des médicaments, des changements dans le corps…
Lorsque l’amygdale dans le cerveau sonne l’alerte, des réactions physiologiques immédiates se déclenchent comme l’augmentation du rythme cardiaque, la constriction des vaisseaux sanguins, la montée d’adrénaline et/ou de cortisol (dites “hormones du stress”), qui assurent que le corps puisse réagir à la situation.

Si ces réactions sont trop fréquentes et s’installent, cela peut donner lieu à des symptômes, entrainer un état d’anxiété générale, affaiblir le système immunitaire et donc rendre plus fragile face aux infections…
“Mieux vaut prévenir que guérir”, vous trouverez quelques précieux et simples conseils plus bas pour apprendre à gérer votre stress et à mieux communiquer avec votre organisme.

APPRONFONDISSONS UN PEU EN PHYSIOLOGIE

D’un point de vue physiologique, nous pouvons déjà retenir certains éléments de base importants : la liaison entre les intestins et le cerveau. Cette liaison se fait via le nerf vague, le plus long des nerfs crâniens qui leur permet de communiquer. N’oubliez pas que l’intestin est notre “2e cerveau”. Vous avez des neurones (cellules nerveuses) dans le cerveau, mais également dans les intestins. D’ailleurs vous connaissez peut-être les soucis intestinaux intervenant rapidement, parfois instantanément, suite à du stress. Aussi surprenant que cela puisse paraître, nos intestins ont une influence et une action sur notre comportement quotidien.
La sérotonine, neurotransmetteur de la détente, du sommeil et de la gestion de nos stress et émotions mais aussi de nos comportements et même de notre personnalité est pour 95% synthétisée par nos intestins !

Revenons sur le nerf vague, celui-ci “vagabonde” entre tous les organes cruciaux dans la gestion de l’équilibre de l’organisme. Le nerf vague est un précieux allié du stress et il faut le stimuler pour réduire les réponses inflammatoires déréglées par le stress chronique. Au final c’est la clé du bien-être.
Vous l’aurez compris, obtenir un haut tonus vagal améliorera le fonctionnement de nombreux systèmes de l’organisme ; meilleure régulation du glucose sanguin, tension artérielle plus basse, meilleure humeur, meilleure adaptation au stress…
Une bonne hygiène de vie et l’entrainement aux techniques de relaxation ont un impact direct sur notre tonus vagal et donc sur notre stress.

Je vais maintenant vous donner les ingrédients d’une bonne recette anti-stress, sachant qu’il existe encore tellement de possibilités… 🙂

UN EXEMPLE DE TECHNIQUE DE RELAXATION : LA PLEINE CONSCIENCE OU MEDITATION

De nombreuses études ont montré comment une pratique quotidienne de la méditation avait une influence bénéfique et mesurable sur le corps.
Elle possède en effet une influence non négligeable sur l’activation du nerf vague. La méditation consiste à porter notre attention à nos sensations et de nous concentrer uniquement sur cela. Si d’autres pensées viennent, il suffit de les accueillir et de les faire repartir en nous concentrant de nouveau sur nous, sur l’instant présent. La méditation est une excellente technique pour court-circuiter vos pensées négatives.
On ne sait pas méditer du jour au lendemain, d’ailleurs au début on ne comprend pas trop. Dès qu’on a assimilé le principe, plus on s’exerce, mieux on se sent et plus on comprend qu’on a… compris ! 😉
La méditation, ce n’est pas obligatoirement s’installer en tailleur et suivre tout un process. Au début on peut suivre des bases, puis on s’approprie l’exercice. Ce qui est normal. Nous trouvons donc la position qui nous convient le mieux.
Savez-vous d’ailleurs que comme le but est de se concentrer sur un seul sujet, vous pouvez être dans un état méditatif/de pleine conscience sous la douche, ou encore en buvant votre café ? Et bien oui, vu que l’idée est de sentir la chose, de se poser et d’observer ce que nous sommes en train de vivre. Si vous prenez 10 minutes au calme pour apprécier votre café, vous concentrer sur son odeur, sa mousse, ses saveurs… Vous êtes bien, vous chassez les mauvaises pensées !
Pour en savoir plus sur la méditation et vous initier, vous pouvez déjà tout simplement taper sur YouTube “méditation guidée” et vous pourrez en faire tranquillement de chez vous. Pour aller plus loin, vous pourrez pratiquer par exemple avec un sophrologue.

Vous voulez connaitre mes techniques préférées ? Et bien pour moi, il s’agit surtout d’un petit moment de relaxation posée au calme soit dans le silence total, soit avec une musique de méditation en fond, puis je fais quelques respirations (abdominales ou cohérence cardiaque) sur lesquelles je reste bien concentrée.
Enfin je poursuis par ce qu’on appelle un scan corporel, j’écoute mon corps, je me concentre dessus en progressant de la tête aux pieds.
Parfois, je suis une méditation guidée. J’initie d’ailleurs mes filles à la méditation guidée pour l’enfance, toujours via YouTube.

 

cerveau Souriez rose naturopathie

Image extraite du livre “Chouchoutez votre cerveau” d’Anna Le marchand, neuropsychologue.

respiration ventrale ou abdominale Souriez rose naturopathie

Image extraite du livre “Chouchoutez votre intestin” de Christian Brun, naturopathe.

L’EXERCICE PHYSIQUE

L’activité physique est également une technique de relaxation majeure. La tension psychologique se traduit généralement par une tension musculaire dans l’optique de préparer le corps à répondre au stress par la fuite (par exemple évitement, refoulement, silence) ou l’attaque (par exemple agressivité, lutte, débats stériles).
Face à un stress chronique, les muscles se contractent et on observe fréquemment des contractures des muscles du cou, du dos ou encore de la mâchoire.
L’exercice physique favorise donc la décharge des tensions accumulées tant au niveau physique que psychique. Il améliore la circulation et la répartition de l’énergie. Il est bon de pratiquer tous les jours un minimum, de s’octroyer un temps pour cela seul ou à plusieurs.

LE LIEN SOCIAL, S’OUVRIR AUX AUTRES

J’avais déjà abordé ce sujet dans l’article S’accorder du temps pour soi que je vous invite donc à lire également pour approfondir sur le sujet.
Davantage écouter les autres, donner, partager, ce n’est pas toujours instinctif. “Pas le temps”… Et pourtant, c’est thérapeutique, ça ouvre à tellement de choses. Dire bonjour aux passants avec le sourire et avoir la même chose en retour, mais qu’est-ce que ça fait du bien ! Aller chez ses petits commerçants, renouer avec le contact humain… Tout cela s’est perdu, c’est à nous de vouloir retrouver ces valeurs.
A distance, je recommande aussi les groupes de discussions et forums ; on se comprend, on se sent mieux, voire même beaucoup mieux…
Attention par contre à ne pas se livrer à n’importe qui, il y a des personnes toxiques… Suivez votre intuition. 🙂

SE RECONNECTER A LA NATURE

Prendre régulièrement des bains de nature, s’offrir des escapades ailleurs… C’est quelque chose qui nous reconnecte à l’essentiel, on ne pense à rien d’autre. Nos sens sont en éveil dans la faune et la flore. Bye bye les pensées négatives et le stress.

L’AROMATHERAPIE

Pour débuter dans cette voie, en situation de stress, vous pouvez respirer à même le flacon ou sur un mouchoir une huile essentielle d’orange, de mandarine ou de lavande.

LA PHYTOTHERAPIE

Voici quelques exemples de plantes apaisantes que vous pourrez trouver sous différentes formes; infusions, décoctions, ampoules, gélules, bourgeons… Préférez les formes qui vous semblent les plus simples si vous n’avez pas l’habitude. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien, boutique bio, herboriste, naturopathe…
– Valériane
– Fleurs d’oranger
– Passiflore
– Coquelicot
– Aubépine
– Lavande
– Mélisse

LES FLEURS DE BACH

En cas de montée de stress, vous pouvez utiliser le spray Rescue des Fleurs de Bach. J’avais déjà abordé le sujet ici en fin d’article : Prendre soin de son système immunitaire.

LA LITHOTHERAPIE

Je vous suggère d’utiliser 2 pierres pour recharcher l’une pendant l’utilisation de l’autre. Les pierres se rechargent généralement au soleil ou à la lune et se conservent mieux dans une coquille Saint Jacques.
Je vous propose donc, à porter sur soi le jour et à placer proche de vous ou sous l’oreiller la nuit : améthyste, citrine, cristal de roche, aventurine, opale de feu…

Il existe encore bien d’autres techniques à découvrir en matière de relaxation, douches, psychologie positive, alimentation, sommeil…
Je me tiens à votre disposition pour toute précision concernant ces premiers conseils et bien sûr pour toute consultation personnalisée vidéo, à domicile ou au cabinet à Egreville (77). Contactez-moi 🙂

 

About Author

Related posts

Leave a Comment