Portrait de femme : Je travaille pour vivre, je ne vis pas pour travailler

Céline, bientôt 37 ans, mariée depuis 2016 à un homme qui partage ses convictions, est une femme à qui tout réussit. Pour elle rien n’est dû au hasard. « Le bonheur est fait de petits plaisirs et nous construisons les fondations pour que notre avenir soit comblé de petits plaisirs. »
Je suis ravie de vous en dévoiler un peu plus dans le portrait d’aujourd’hui, comment rebondir après des coups durs pour finalement repartir sur une vie meilleure !

portrait de femme Céline blog Souriez rose

Perrine : Céline, aujourd’hui nous parlons d’un changement de vie. Peux-tu nous en dire plus, qu’est-ce qui a été à l’origine de ceci ?

Céline : Un licenciement économique ! Et je peux dire qu’avec le recul, perdre mon job a été la meilleure chose qui puisse m’arriver. En effet, responsable communication dans le secteur de l’innovation en santé depuis plusieurs années, mon licenciement est arrivé en même temps qu’un souci de santé nécessitant une lourde opération. J’ai donc pu gérer ma convalescence de façon beaucoup plus sereine. Pendant tout le processus de licenciement, j’ai été accompagnée par un cabinet externe à Pôle Emploi, spécialisé dans les bilans de compétences. Et pour la personne qui m’accompagnait, la situation était évidente : je devais travailler pour moi, prendre mon indépendance. Ça me trottait justement dans la tête depuis un moment mais je n’avais jusque-là pas eu le courage. Il m’a fallu 1 an pour pouvoir me lancer.

Perrine : Une année pendant laquelle tu t’es recentrée sur tes soucis de santé, ce qui t’a également permis de prendre du recul. Puis-je te demander quels étaient exactement tes soucis ?

Céline : Je suis atteinte d’une maladie qui s’appelle l’Endométriose*, j’ai malheureusement été diagnostiquée trop tard et en était donc au dernier stade… Sans diagnostic on est perdue, on subit ce qu’il nous arrive et on se voit devenir folle à cause de la douleur et de l’incompréhension… Après l’opération le corps doit se remettre et ce n’est pas simple, mais après 3 séances d’ostéopathie, je pouvais de nouveau manger et digérer normalement. J’ai optimisé ce temps d’inactivité forcée pour me poser les bonnes questions quant à mon avenir professionnel sans avoir besoin d’enchaîner les arrêts maladies et les soucis avec un employeur qui aurait subi cette situation.

On ne guérit pas de cette maladie, on se remet. L’hygiène de vie et le stress sont des facteurs d’aggravation ou de rechute. Grâce à une amie naturopathe, j’ai commencé à me soigner au naturel car je voulais éviter les effets secondaires trop lourds des traitements. J’étais jeune, je n’avais que 28 ans !
J’ai commencé avec la naturopathie -et notamment les fleurs de Bach-, réadapté mon alimentation, utilisé les huiles essentielles, pratiqué une activité physique. C’est cette démarche et les recherches que j’ai menées à ce sujet qui font où j’en suis aujourd’hui.

* L’Endométriose
L’endométriose est une maladie gynécologique chronique dans laquelle l’endomètre (tissu utérin) colonise d’autres organes, à proximité ou à distance de l’utérus. Les symptômes peuvent être variés. Malgré la fréquence de cette maladie, de grandes zones d’ombres persistent, conduisant à des errances diagnostiques de plusieurs années.

Perrine : Tu travailles donc maintenant à ton compte, à ton domicile ?

Céline : Oui. Je me suis lancée comme consultante communication en 2010 depuis mon domicile puis j’ai créé l’agence de communication Fishing Cat. Comme j’avais une associée nous avons pris des bureaux.
Nous avons finalement pris des chemins différents mais je suis restée dans les bureaux. Bien que j’aime énormément mon métier et l’agence, le problème c’est qu’au lieu d’avoir trouvé la liberté dont j’aspirais, j’étais prisonnière de ma charge de travail ; beaucoup d’investissement, peu d’heures finalement facturées, de lourdes charges et des semaines pouvant aller jusqu’à 70h/80h …! Je ne voyais pas comment fonder une famille ainsi, j’étais épuisée par la charge de travail et craignais que la maladie se réactive.
Fin 2016 une amie qui travaillait dans le marketing via les réseaux sociaux (ou social selling) m’a fait découvrir ce qu’il y avait derrière ce métier et j’y ai trouvé un très bon compromis ambitions/vie privée. Au bout d’un an, j’ai lâché mes bureaux pour m’investir encore plus dans cette nouvelle activité : le développement du réseau de distribution de la société Nu Skin, leader de l’innovation en bien-être et bien vieillir. Grâce à cette activité, je travaille avec des indépendants, mais aussi des clients, des professionnels du bien-être et j’adore ça ! L’agence Fishing Cat existe encore, je suis depuis janvier 2018 à 50% dans les 2 activités. Je travaille de chez moi, je suis beaucoup plus libre.
Chaque jour qui passe me conforte dans mes choix.

portrait de femme Céline Souriez rose

Mon mari est mon plus précieux soutien, nous partageons la même vision du rapport au développement personnel. Nous partons du principe que c’est en évoluant personnellement que ça s’en ressent sur le business. Lorsqu’en mai 2017 je suis allée au Succes Summit (Convention Européenne de l’association de formation du réseau de distributeurs) pour découvrir le métier qui se cachait derrière le social selling et écouter les différents témoignages, j’échangeais plusieurs fois par jour avec mon mari sur mon ressenti. A peine rentrée à la maison je lui ai dit “il faut qu’on parle !”. Nous nous sommes interrogés sur nos objectifs à l’un et à l’autre, comment se créer la vie de nos rêves ? Il m’a suivi dans cette belle aventure et il était d’ailleurs à mes côtés la semaine dernière au Succes Summit de cette année. 🙂
Pour l’anecdote, j’ai d’ailleurs rencontré mon mari sur les réseaux sociaux, dans un groupe d’entraide et de sport. Je pense que rien n’est dû au hasard… 😉

Céline peut compter sur le soutien de son mari - blog Souriez rose

Perrine : Comment organises-tu tes journées à domicile ?

Céline : J’essaye bien sûr d’être organisée au maximum. Au début je fonçais dans le travail sans regarder l’heure. Maintenant je me bloque des créneaux horaires pour moi, d’autres pour le travail. J’évite de prendre des rendez-vous extérieurs avant 10h, je fais si possible ma pause déjeuner entre 12h30 et 14h, le temps de manger tranquillement avec mon mari, de me détendre. J’identifie des plages horaires pour mon développement personnel et mon bien-être.
Je ne suis plus faite pour être enfermée dans un bureau. Travailler au soleil entre 2 rendez-vous et finir les actions du jour avec mon homme en terrasse à 200m de chez nous, j’adore les journées comme ça.

Je partage mes plannings avec l’équipe, je décide de mes horaires, ils calent les rendez-vous en fonction de mes créneaux disponibles et me relayent également lorsque je ne suis pas disponible.
La liberté dans mon planning fait partie des raisons qui m’ont poussée à devenir entrepreneure.

Nu team

Perrine : Tu souhaites nous parler également d’une autre de tes activités qui te tient particulièrement à cœur, il s’agit d’une association humanitaire.

Céline : Je m’implique effectivement dans une association qui fournit chaque mois des milliers de repas spécifiquement conçus pour les enfants souffrant de famine ou de malnutrition dans le monde. Et j’ai comme objectif de devenir ambassadrice de cette initiative qui a reçu un prestigieux « Stevie Award » pour le Meilleur programme de responsabilité sociale d’entreprise lors de sa mise en place en 2007. Pour moins cher qu’un café par jour, on nourrit un enfant pendant 1 mois (21,34 €). Je me tiens à la disposition de toutes les personnes souhaitant participer à cette belle initiative.

association humanitaire contre la famine

Perrine : Parmi tes changements de vie, tu t’es mise à la méditation et au yoga.

Céline : Oui effectivement depuis le début de mon activité dans le bien-être, j’ai beaucoup travaillé sur mon développement personnel, j’ai beaucoup lu, appris à limiter mon stress, changé mon rapport aux autres
Par exemple avoir des affirmations positives liées à sa vie personnelle ou à son travail, se les répéter tout le temps, au réveil, sous la douche… Par exemple, plutôt que de se dire des choses négatives comme “ah quelle nulle j’ai oublié de faire ça”, il faut se dire des choses positives “je suis une femme heureuse et épanouie, je m’aime telle que je suis”. Mes affirmations sont imprimées et accrochées en face de mon lit, j’ai aussi un tableau des rêves*.
J’ai lu “les 5 accords de Toltèques” pour le lâcher-prise, pour s’aider à se libérer du rapport aux autres.
J’ai aussi fait appel à une home organizerElodie fée du tri“. Je gardais trop d’affaires d’avant, certaines dataient même du collège ! Elle est venue pendant 3 jours pour tout passer de fond en comble, pour ne conserver que ce qui contribue à notre bonheur et ce qui est utile bien sûr ! 🙂 ça nous a aussi beaucoup aidé mon mari et moi.

* tableau des rêves
Sur un carton, un tableau ou tout autre support papier ou électronique, vous exprimez en images, en mots, en phrases, en citations, en photos la vie dont vous rêvez et que vous désirez voir se manifester à court, moyen et à long terme. C’est une représentation visuelle de tous vos rêves dans différents domaines de votre vie, de la personne que vous rêvez d’être et devenir, les endroits que vous souhaitez visiter, les activités que vous souhaitez participer, ce dont vous rêvez de posséder, la vision de votre entreprise, votre vie spirituelle, bref, une illustration de votre vie idéale.

Perrine : Tu as une petite astuce méditation à nous dévoiler, par exemple pour bien démarrer sa journée ?

Céline : J’ai commencé doucement la méditation tout simplement avec une application sur téléphone qui s’appelle “petit bambou”. On fait des séances très courtes au début, de quelques minutes, beaucoup basées sur la respiration. On apprend à respirer par le ventre. Il faut bien se caler au fond de sa chaise, poser ses mains sur son ventre, respirer à fond 3 fois, relâcher lentement. Depuis un mois, tous les matins, au lit, je prends mon téléphone et je cherche sur Youtube des “méditations du matin“, et je pratique 15 minutes de méditation. Au lever, je fais quelques étirements : “les 5 Tibétains“* pendant 10 minutes, je lis mes affirmations positives, je regarde mon tableau des rêves puis je prends mon petit-déjeuner tranquillement. C’est mon rituel pour bien démarrer la journée !

* Les 5 Tibétains
Les 5 tibétains (ou 5 rites tibétains) constituent une pratique physique et respiratoire puissante: le niveau d’énergie vital se trouve augmenté par leur pratique régulière. On dit qu’ils équilibrent l’énergie des différents Chakras. Ils sont aussi excellents pour conserver un corps à la fois souple et fort; la mobilité de la colonne vertébrale, notamment, est entretenue. Cette série est souvent présentée comme une pratique de longévité.

Perrine : Céline, je te laisse le mot de la fin et je te remercie de nous avoir partagé ta belle expérience, ta vision de la vie.

Céline : Merci Perrine pour ton écoute et l’échange bienveillant et agréable que nous avons eu pour préparer cet article. Si je devais résumer mon parcours, je dirais que rien n’arrive par hasard. Chaque rencontre, chaque événement, chaque embûche a eu une raison d’être et m’a fait avancer. Depuis que j’ai commencé ce travail sur moi, j’entrevois mon « ikigai », ma propre raison d’être, et même s’il me reste encore beaucoup à apprendre, le positif appelant le positif, le chemin est magnifique, jalonné de belles personnes et de belles découvertes. La vie est courte et nos rêves sont précieux. A nous de les réaliser car nous en avons tous le pouvoir. 🙂

Pour nous suivre sur les réseaux sociaux ou nous contacter :
Notre tout nouveau compte Instagram : celphi_s.life
Facebook : Céline Floriz

N.B. : Pour vous créer un compte chez Nu Skin, voici votre code parrain : FR3409854. Céline se tient à votre disposition pour tous conseils via Messenger (Céline Floriz).

About Author

Related posts

Comments ( 2 )

  • Lili

    Bonjour Perrine,
    Merci pour cette article qui permet de positivité et de connaitre une nouvelle personne au travers de ce portrait de femme ! Belle article !
    Douce journée, Lili

    • Souriez_rose_Pep

      Bonjour Lili, merci beaucoup et belle continuation à toi

Leave a Comment