Et pourquoi pas un elopement en Ecosse ? Autotour de 5 jours sur des terres de légendes

Blog Souriez rose Glencoe

– “Chou*, on part en Ecosse, j’ai un mariage là-bas !”
*Chou ici c’est moi, mais autrement ça peut aussi être mon homme 😀

C’est ainsi que j’ai suivi ma moitié sur l’un de ses tournages ! (Mon mari est vidéaste)
Je vous emmène dans les Highlands, terres de légendes.

5 jours c’est assez court mais déjà complètement dépaysant !
Nous avons choisi de faire ce voyage en voiture. Vous me direz, vu la longueur du trajet, pas très écolo non ?
L’avion est-il plus écolo ? La voiture et le bateau ?
L’ avantage de garder notre voiture c’est que l’on est habitués à sa conduite, car n’oublions pas qu’en Ecosse, on roule à gauche. Ce sont déjà des changements qui peuvent être un peu stressants, alors dans une voiture de location en plus…
En gros, toute la signalisation est à suivre à l’inverse de la France, les ronds-points à prendre à gauche, les dépassements à effectuer sur la droite…
Et puis l’autotour c’est la liberté.

En Ecosse, les autoroutes sont gratuites. Si vous voulez voir des paysages à couper le souffle en dehors des zones touristiques, il faut souvent emprunter des petites routes sinueuses (virages, montées, une seule place…). Comme un seul véhicule peut passer, de petits aménagements ont été mis en place, sur votre gauche bien sûr, pour pouvoir vous y arrêter dès que vous rencontrez quelqu’un en face de vous. Cela s’appelle des “Passing places”.
Pour vous repairer entre les miles et les km, sachez qu’en ville vous pouvez rouler jusqu’à 50 km/h (30 miles), sur les routes classiques hors agglomération, à 97 km/h (miles) et sur les autoroutes à 112 km/h (miles).

Voici la sélection que nous avons faite :

JOUR 1 : EDIMBOURG
Les villes, ce n’est généralement pas ce que nous préférons et d’ailleurs, pour nous l’Ecosse, c’était les grands espaces.
Et bien figurez-vous qu’à Edimbourg, vous avez les deux en même temps !

Edimboug blog Souriez rose

Nous avons fait un bon tour en voiture et avons déjà pu observer la belle architecture, dans son jus.
Puis en prenant la direction du château, d’un coup surgissent à notre gauche des reliefs complètement inattendus, car à aucun moments nous n’en n’avions croisés avant sur notre route. Des promeneurs empruntaient des petits chemins pour y monter. A droite toujours la ville.
Un peu plus loin nous apercevons donc le château sur les hauteurs, dans la brume et choisissons de nous stationner en contre-bas.
Nouvelle surprise, au moment de sortir de la voiture, nous nous retrouvons face à un homme, en superbe kilt (pour information, il faut compter un minimum de 650 livres pour obtenir une telle tenue), qui joue de la cornemuse à l’entrée d’un hôtel !
Ma moitié remarque qu’il se met à en jouer à chaque fois qu’il y a un nouveau check-in à l’hôtel, le luxe !
En face, une boutique de kilts !! Nous sommes au cœur de la vieille ville et c’est superbe.
Edimbourg_blog_Souriez_rose.jpg

Boutique_kilts_Edimbourg_Blog_Souriez_rose.jpg

Pendant que j’attends ma moitié, parti gravir quelques étages de marches pour voir le château de plus près, j’observe la magnifique devanture d’un pub et… Je m’en détache pour observer un homme se promenant en pull, jupe et grandes chaussettes, en couple avec sa compagne, -qui pour moi-, est habillée tout à fait normalement, en doudoune et en pantalon ! 😁
J’insiste sur le fait de l’avoir observé, car je vous promets que c’est une attraction à part entière de voir des hommes en kilt !
J’avoue avoir imaginé et rêvé mon homme ainsi après… 😁
Ma moitié me rejoint, je tente de monter un peu dans les rues avec son aide et celle de ma super canne (que je sors accessoirement, en fonction de mes faiblesses ou efforts à fournir.) et là je me sens pousser des ailes !
Nous sommes entourés de sympathiques et jolies boutiques : farces et attrapes, spécial Harry Potter, vaisselle, tissus écossais, spécial Noël…
Nous avons hésité à réserver une table dans un restaurant proche du château, car il s’en dégageait une ambiance tout à fait atypique, aux chandelles, boisée telle l’intérieur d’une abbaye de l’époque. Nous demandant quel budget nous risquions de dépenser plus vite que prévu si l’on craquait dès le début sur tout, nous en sommes restés là.
En face, merveille, encore un homme en kilt qui joue de la cornemuse. Puis, à côté, deux personnes avec un hibou et une chouette au bras ! Je n’ai pas résisté, je me suis approchée, j’ai pu caresser la chouette, elle m’a regardé dans les yeux et… Son regard était si troublant que j’en ai été émue !

chouette_Edimbourg_blog_Souriez_rose.jpg

Finalement, en montant par ces rues, nous avons pu atteindre le château. La brume l’avait complètement envahi, on ne voyait même plus la ville en contre-bas. Sans entrer dans le château, il y a des monuments devant.
Nous avons terminé notre visite à Edimbourg, direction l’hôtel !

En hôtels abordables, propres est confortables (si vous ne souhaitez pas du typique), je vous conseille le Mercure ou encore le Premier Inn, des valeurs sûres. 😉

JOUR 2 : TRAVERSEE DE CAIRNGORMS NATIONAL PARK, INVERNESS ET LOCH NESS

Loch_Ness blog souriez rose

Loch_Ness_Pep_blog_Souriez_rose.jpg

La route après Edimbourg redevient… Assez classique, puis peu à peu nous entrons dans des paysages boisés plus chaleureux.
Enfin, dès que nous franchissons le panneau d’entrée dans le Cairgorns National Park, ce sont des reliefs surprenants et magnifiques. Nous avons simplement effectué cette traversée en voiture.
(C’est aussi l’intérêt de l’autotour, pouvoir en prendre plein la vue sans perdre de temps et ainsi aller encore plus loin !)
Inverness est une ville à côté du célèbre Loch Ness. On y retrouve une architecture dans son jus que j’aime bien, un beau château sur les hauteurs.
Et alors ?? Le Loch Ness ?? Il est grand, les points de vues sont jolis mais nous n’avons pas vu Nessie…! Du mouvement pourtant parfois dans l’eau, comme des petites trajectoires avec des bulles. Le mystère plane… 😉
Nous ne nous attendions à rien de plus extraordinaire d’après les avis déjà lus et ceux donnés sur place mais nous savions que nous irions quand même. 🙂
Par contre, je m’attendais à tout plein de boutiques autour mais non, nous n’en n’avons vu qu’une. Les ruines d’un château se visitent, celui d’Urquarth, que nous avons simplement aperçu du dessus, qui n’a pas impressionné ma moitié. (en plus il y avait des travaux, et trop de gens…) 😜.
Nous reprenons la route, très très étroite en montagne, j’ai serré les fesses !

JOUR 3 : BEN NEVIS, GLEN COE, INVERARAY, STONEFIELD CASTLE – TARBERT

Ben nevis blog souriez rose

Ben Nevis, ce sont les monts que vous voyez au fond sur la photo. Ce sont les plus hauts du Royaume-Uni en fait, nous nous devions donc d’y passer, vu qu’ils se trouvaient sur notre route. Ce point de vue de loin nous a semblé le plus intéressant parce qu’arrivés au pied du mont, nous n’arrivions pas à en apprécier sa hauteur.
Nous avons décidé de chercher le départ de la locomotive apparaissant dans le film d’Harry Potter. Le GPS nous a conduit à 3 endroits différents de Fort William, à 5 minutes de Ben Nevis et nous ne l’avons jamais trouvé ! Le lendemain, en regardant un magazine, j’ai vu qu’il n’ouvrait qu’à partir du 19 avril mais en attendant, nous n’avons tout de même pas trouvé l’endroit et n’avons vu aucun panneau le signalant, vraiment étonnant.

Les Highlands de Glen Coe, quelle merveille !

Glencoe en amoureux blog Souriez rose

Alors là, on se sent tous petits. Nous avons adoré cette traversée. L’immensité, les montages énormes, les couleurs, les cascades et le sol humide, les étendues d’eau, les moutons broutant paisiblement (en Ecosse vous verrez des moutons partout, pour leurs spécialités et l’exploitation de leur laine) sur des pentes super raides !
Arrivés sur Inveraray on change de décor, c’est le bord de mer mais pas comme chez nous. La mer est entourée par la montagne et se trouve directement le long de la route, nous n’étions pas dans une zone avec de grandes plages. Inveraray est une jolie commune avec des maisons blanches aux pourtours noirs, un port, un château, des fortifications. C’est un endroit reposant de bord de mer. On y trouve des petites boutiques d’artisans pour des souvenirs typiques locaux.

Enfin, longeons la côte et prenons la direction d’une autre commune de bord de mer : Tarbert, dans le même style qu’Inveraray. Cette destination, c’est la professionnelle pour ma moitié, celle du mariage à filmer, au Stonefield castle hotel. Nous rencontrons les mariés, leurs proches et la wedding planer devant le château, dans un joli parc arboré avec de très grands rhododendrons qui dateraient des années 1850 !
Le château surplombe la mer, on y descend facilement à pied, toujours par le parc, c’est vraiment un bel atout pour le lieu. Vu d’en bas, on croirait presque apercevoir le château de La Belle et la Bête de Disney, qui a d’ailleurs été le thème merveilleusement bien choisi par les mariés (pas seulement parce que c’est aussi mon film préféré hein, mais c’était un vrai ressenti !).
Alors, nous n’avons pas été conquis plus que ça par la chambre. Peut-être avons-nous des goûts de luxe ?? Mais nous nous attendions à un peu plus de charme et de prestations (mini-bar, mini-réfrigérateur, une bouilloire qui fonctionne et un robinet de baignoire qui soit bien fixé par exemple, le notre fuyait de partout lol…). Les mariés ont eu une suite.
Nous, nous étions dans une chambre dite standard à 110 € petit-déjeuner inclus.
Le petit-déjeuner par contre était au top, dans une extension du château, créée dans les années 1970, formant une sorte de verrière avec vue sur le cadre naturel, dont la mer. Il y avait au choix sucré et salé, je n’ai pas hésité (oui, moi je mange les 2 le matin) avec une assiette de saumon fumé et des œufs brouillés, de la mortadelle, du fromage, de la saucisse, des champignons, de la tomate… Puis du classique en sucré : fromage blanc et salade de fruits. Mais il y avait également des mini-croissants, des céréales.
Bref, si vous allez à Stonefield castle, profitez-bien du petit déjeuner ! 😁

Petit déjeuner Stoneflield castle hotel Ecosse blog Souriez rose.jpg

JOUR 4 : STONEFIELD CASTLE HOTEL

Alors pour ce jour-ci, je vous avoue que c’était un peu day-off pour moi, car c’était pour ma moitié le wedding day !
J’ai assisté avec lui à certaines prises de vues le matin de pose d’ambiance. L’après-midi, j’ai été conviée à la cérémonie en extérieur, c’était un honneur en tant que camerawoman retraitée ! J’étais confortablement installée, postée derrière une caméra fixe apportant un second plan. J’ai versé ma petite larme dès que la mariée a fait son entrée sur l’une des chansons du dernier film Disney de la Belle et La Bête (forcément). Le couple était émouvant, j’ai donc reversé ma petite larme à quelques reprises. C’est ça le bonheur !
C’était un mariage en toute intimité qui se terminait plus tôt qu’en France. Au Royaume-Uni, ils profitent davantage de la journée du mariage.
Pour l’anecdote, ma moitié et moi nous sommes unis à l’étranger également, mais seulement tous les 2, aux USA. Le fonctionnement de l’organisation du mariage écossais est visiblement similaire.
Voici la vidéo trailer de ce mariage, si cela vous donne des idées ou vous attire, je vous mets également ci-après un lien vers le blog de la wedding planer que nous avons rencontré, qui se dédie exclusivement à l’organisation de ce type d’elopment en Ecosse. Vous aurez donc ainsi déjà de premières indications pratiques et vous pourrez ensuite contacter directement Gabrielle pour tout complément d’informations : Les différents types de cérémonies en Ecosse. 

JOUR 5 : LOCH LOMOND ET GLASGOW

Ce dernier jour, c’était celui du retour, nous étions pris par le temps. Le Loch Lomond se trouvait sur notre route, nous avons fait une halte par le village de Luss, avec de jolies maisons typiques dans leur jus, ressemblant à la chaumière des 7 nains !
Nous y avons pris quelques souvenirs (peluche, biscuits, Haggis pour mes parents (plat typique écossais).
Glasgow, c’est la ville. Moins charmant je trouve qu’Edimbourg, c’est jeune, plus branché, donc peut-être plus intéressant si vous voulez faire du shopping.

Ainsi s’achève ce road trip, qui, pour moi était surtout à visée thérapeutique; en profiter pour prendre un grand bol d’air, loin de tout, avec le plaisir aussi de pouvoir se retrouver en escapade à 2.
Nous avons passé 2 nuits de plus au final, pour faire escale par l’Angleterre, car mine de rien, sinon, non stop, c’était 15h de route par trajet !
Le passage par l’Eurotunnel se fait très bien, il dure une demi-heure, c’est bien plus pratique que de se rendre à un aéroport !

About Author

Related posts

Leave a Comment